Archives de catégorie Non classé

ParGilbert CAPO CHICHI

Appel à soumission colloque données géospatiales

CONSIGNES DE RÉDACTION

La rédaction rappelle que le strict respect des consignes rentre dans l’appréciation des articles. Les auteurs sont invités à respecter scrupuleusement les consignes suivantes. Le volume des articles est de 30000 signes, espaces, bibliographies, résumés et mots clés compris. Tout article est précédé par un résumé n trois langues. Les textes sont à fournir au format word.
L’Auteur garantit notamment que son texte est inédite et entièrement originale et ne contient aucun emprunt à une autre oeuvre de quelque nature que ce soit qui serait susceptible d’engager la responsabilité de l’éditeur.

Généralités
L’ensemble du texte est composé en style «Normal». Les auteurs qui désirent mettre en valeur un terme peuvent le faire en utilisant l’italique ou le gras, mais jamais le soulignement. Eviter au maximum d’utiliser les lettres majuscules dans les titres et dans le texte. La première page fait l’objet d’une présentation particulière détaillée plus bas, l’article commence toujours à la page 2.

Composition de la première page de l’article
Le titre de l’article (style «Titre»), doit être informatif et concis (ne pas dépasser deux lignes). L’auteur en fournit une version dans deux langues autres que celle de l’article.
Prénom et nom des auteurs plus coordonnées des auteurs (appartenance institutionnelle) : en style «Auteur».
Le résumé (style «Résumé») et les mots-clés (style «mots clés») sont indiqués impérativement dans deux langues autres que celle de l’article.

Composition des pages suivantes
Les textes seront présentés en style «Normal».
Ne pas insérer de caractère en début de paragraphe pour marquer les alinéas.
Ne pas mettre de mot, titre, nom d’auteur, etc. tout en majuscules (sauf les sigles), mettre la majuscule seulement à la première lettre lorsque cela s’impose.
Ne pas utiliser comme titre les mots introduction et conclusion.

Citations
Les citations sont présentées entre guillemets et en italiques, taille 10. Il convient d’indiquer le prénom et le nom de leur auteur en caractères normaux (sans capitales). Précisez la page de la citation. Elles seront fondues dans le texte sauf si elles sont particulièrement longues auquel cas n utilisera le style «Citation longue». Les citations de plus de 7 lignes nécessitent une autorisation de leur auteur.
« Citation longue citation longue Citation longue citation longue Citation longue citation longue Citation longue citation longue Citation longue citation longue Citation longue citation longue Citation longue citation longue Citation longue citation longue Citation longue citation longue Citation longue citation longue Citation longue citation longue Citation longue citation longue Citation longue citation longue Citation longue citation longue… »

Appels de notes et notes
Mettre les appels de note accolés à la dernière lettre du dernier mot de la citation (donc avant la ponctuation), accolés à la dernière lettre du nom de l’auteur.
Ex. pour les appels de notes : « ahira bahira cahira dahira eahira gahira hahira jahira ahira bahira cahira dahira eahira gahira hahira jahira1 . »

Les locutions latines
Les locutions latines non francisées se composent en italique dans un texte en romain, et
réciproquement, en romain dans un texte composé en italiques.
ad hoc, ad libitum, a fortiori, a posteriori, a priori, bis, grosso modo, ibidem, ou ibid., idem ou id., in extenso, in extremis, in fine, infra, locus citatum ou loc. cit., statu quo, modus vivendi, opus citatum, ou op. cit., passim, quater, sic, supra, ter, via, vice-versa…
Lorsque ces locutions commencent une phrase, leur première lettre se compose en capitales.

Notes de bas de page
Elles sont en tyle «Notes de bas de page».

Notes intratextuelles
Sont appelées notes intratextuelles les notes bibliographiques insérées dans le corps même du texte entre parenthèses.
Pour un auteur dont vous ne citez qu’un ouvrage : (Nom de l’auteur, Page), Ex. : (Ela, 54)
Pour un auteur dont vous citez plusieurs ouvrages ou plusieurs articles :
(Nom de l’auteur, Date de publication de l’ouvrage ou de l’article : Page), Ex. : (Amin, 1985 : 54)
Pour un auteur dont vous citez plusieurs ouvrages ou plusieurs articles parus la même année : (Nom de l’auteur, Date de publication Lettre : Page), Ex. : (Ellul 1985a : 54)

Figures et tableaux
Les figures, illustrations et tableaux doivent être incorporés au texte. Les figures et illustrations sont numérotées de 1 à n à l’intérieur de l’article, les tableaux également. Des légendes explicites les accompagnent (style «Légende), Les auteurs désirant inclure des illustrations doivent demander les autorisations de reproduction, les joindre à l’envoi de l’article (chaque illustration devra être enregistrée en JPEG haute définition dans un fichier distinct).

Ponctuation
Pour les textes rédigés en français :
– les signes suivants [: ; ? %], se composent avec une espace insécable avant et une espace après ;
– la virgule et le point n’ont pas d’espace avant ;
– les guillemets typographiques ont « un espace insécable avant » ;
– les signes : (parenthèses) {accolades} [crochets] n’ont pas d’espace à l’intérieur ;
– les points de suspension… (sans espace avant) ;
– un espace avant et après les signes : = , + , -.
Pour les textes rédigés en anglais, la typographie est différente (pas d’espace avant les signes : ; ? % et guillemets “pour l’anglais” sans espace).
-Utiliser les chiffres romains pour les siècles selon le modèle suivant : Ier, IIe, IIIe…

Bibliographie
Composées en tyle «Bibliographie» les références sont rassemblées en fin d’article suivant la norme APA.
-Ouvrage individuel
Auteur (Nom + prénom en abrégé). Année entre parenthèse. Titre (en italique). Lieu d’édition : Nom de l’éditeur.
exemple : Soupizet J.-F. (2004). La fracture numérique Nord Sud. Paris : Economica.
– Pour les ouvrages collectifs ou les numéros de revues coordonnés par un directeur, on mettra toujours (dir.) comme abréviation de «dirigé par», «sous la direction de» ou «edited by», que ce soit un titre anglais ou français, qu’il y ait un ou plusieurs «directeurs».
– Chapitre d’ouvrage
Auteur (Nom + prénom en abrégé). (Année). Titre de l’article. Directeur (dir.), Titre u livre (Pages concernées). Lieu d’édition : Nom de l’éditeur.
Ex: Samba A. (1999). Anorexie mentale. in : Bloch H. (dir.), Grand dictionnaire de la psychologie
(p. 61-62). Paris : Larousse.
– Article dans une revue papier
Auteur (Nom + prénom en abrégé). (année). Titre de l’article. Titre du périodique, volume(numéro), page de début – page de la fin.
Exemple : Rousseau, F. L. et Vallerand, R. J. (2003). Le rôle de la passion dans le bien-être subjectif des ainés. Revue québécoise de psychologie, 24(3), 197-211.
– Article dans une revue en ligne
Auteur (Nom + prénom en abrégé). (année). Titre de l’article. Titre du périodique, volume(numéro), page de début – page de la fin.
Gagnon, L., Peretz, I. et Fulop, T. (2009). Musical structural determinants of emotional judgments in dementia of the Alzheimer type. Neuropsychology, 23(1), 90-97. http://journals.lww.com/neuroreport/
Navarro, R. D. (2013). El estado del conocimiento sobre la educación mediada por ambientes virtuales de aprendizaje. Revista Mexicana de Investigación Educativa, 56, 90-97. http://goo.gl/cv7r2.
– Conférence
Nom, P. des auteurs (Année, mois). Titre de la communication. Communication présentée à la Nom de la conférence, Lieu.
Exemple : Richard, E. et Annot, E. (2014, mai). L’entrée dans le métier d’enseignant-chercheur.
Communication présentée au 28e congrès de l’AIPU, Mons (Belgique).
– Mémoire ou thèse
Nom, P. des auteurs (année). Titre (Type de diplôme, Nom de l’université, Lieu).
Exemple : Maire, H. (2016). De l’embarras à l’attention portée à soi (Thèse de doctorat,
Université de Lorraine, Nancy).
Site ou page web
Nom, P. des auteurs ou de l’organisme (Année de publication ou de mise à jour). Titre du site ou de la page. En ligne : adresse url.
Exemple : Organisation Mondiale de la Santé. (2017). Tuberculose. En ligne : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs104/fr..

ParGilbert CAPO CHICHI

Colloque – Données géospatiales, intelligence artificielle et développement

  • OBJECTIFS

    • Interroger le développement et l’usage des meilleures pratiques d’intelligence artificielle par les acteurs économiques, publics et civils
    •  Développer une approche critique et éthique de l’intelligence géospatiale, de la robotique collaborative et de l’intelligence artificielle
    • Analyser les évolutions des pratiques info-communicationnelles liées à l’usage des machines learning (ou apprentissage automatique).

    INTÉRÊT DU COLLOQUE
    Ce colloque s’inscrit dans la lignée des recherches de la Chaire PETCD et se veut un espace d’échange entre les décideurs politiques, les chercheurs et les acteurs économiques. Au-delà de la prouesse technique, ce colloque entend aborder la question de l’appropriation des innovations technologiques dans des contextes à faibles infrastructures. Les réflexions peuvent couvrir tous les champs du développement, allant de l’agriculture à la santé, en passant par l’éducation et la production industrielle. Il s’agit en réalité de repenser la question de l’intelligence artificielle et des rapports homme-machine qui, bien entendu, sont à définir précisément et à approcher de façon critique et holistique, c’est-à dire en intégrant les dimensions éthique, juridique, philosophique, sociologique etc..
    Le colloque est organisé par la Chaire Unesco de l’Université Bordeaux Montaigne avec le soutien de la Frenchtech Bordeaux, et de l’Organisation internationale de la Fancophonie. Il rassemble des chercheurs, des organisations internationales, des acteurs économiques et des acteurs de la société civile autour de deux questions majeures, l’intelligence artificielle et le développement. Plus de 33 nationalités sont attendues, avec des représentations de plusieurs pays au niveau ministériel France, Burkina Faso, Congo, Bénin, Côte d’Ivoire, Mali… Le colloque implique les experts
    de l’intelligence artificiels des organisations internationales, le milieu professionnel et des enseignants chercheurs. Parmi les conférenciers attendus : M. Brahima Sanou, Directeur du Bureau des télécommunications de l’Union Internationale des Télecommunications; M. Cédric VILLANI, auteur du rapport sur l’intelligence artificielle (à confirmer); M. Jean-Louis ROY, Ancien secrétaire général de l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie, M. Cheick Modibo Diarra, ancien directeur de programme à la NASA, ancien Premier ministre, Président de Microsoft Afrique;
    M. Jean-Bernard GRAMUNT, Responsable international pour l’Afrique, Ministère de l’économie numérique, France.

  • APPORT

    Ce colloque s’inscrit dans la lignée des recherches de la Chaire PETCD et se veut un espace d’échange entre les décideurs politiques, les chercheurs et les acteurs économiques. Au-delà de la prouesse technique, ce colloque entend aborder la question de l’appropriation des innovations technologiques dans des contextes à faibles infrastructures. Les réflexions peuvent couvrir tous les champs du développement, allant de l’agriculture à la santé, en passant par l’éducation et la production industrielle. Il s’agit en réalité de repenser la question de l’intelligence artificielle et des rapports homme-machine qui, bien entendu, sont à définir précisément et à approcher de façon critique et holistique, c’est-à dire en intégrant les dimensions éthique, juridique, philosophique, sociologique etc..

    PUBLIC ATTENDU
    Plus de 300 personnes (enseignants chercheurs, experts internationaux, étudiants, décideurs politiques, acteurs économiques) venus de 33 pays. Les inscriptions sont ouvertes à tous les publics.

  • JEUDI 14 MARS
    8H00 – 9H00 -> ACCUEIL
    9H00 – 9H45 -> OUVERTURE OFFICIELLE
    Mme Hélène VELASCO, Présidente de l’Université, M. Philippe BONFILS, Président de la SFSIC, M. Jamal Eddine NAJI, Président Orbicom, réseau des chaires Unesco, Mme Hary Andriamboavonj, Directrice Francophonie économique et numérique, M. Indrajit BANERJEE, Directeur Division Société de l’information, Unesco, M. Mounir MAHJOUBI, Sécrétaire d’État chargé du numérique (sous réserve).
    9H45 – 10H -> PRESENTATION DE LA CHAIRE ET DES AXES DU COLLOQUE
    Intervenants Noble AKAM, Etienne DAMOME, Alain KIYINDOU
    10H – 10H45 -> CONFÉRENCE INAUGURALE
    Modérateur Philippe METAYER, Directeur général délégué de la Franchtech Bordeaux
    Intervenant Brahima SANOU, Directeur du Bureau des télécommunications de l’Union Internationale des Télecommunications
    10H45 – 11H -> PAUSE-CAFÉ
    11H – 12H -> TABLE RONDE : EXPÉRIENCES INTERNATIONALES
    Modérateur : Yann PENNEC, Chargé de mission TIC, Région Nouvelle Aquitaine (Sous réserve)
    Intervenants :
    M. Marc GATTI, Directeur R&T et Relations académique Thales AVS France ; M. Pierre DANDJINOU, Vice-président ICANN ; Général Jean Marc LAURENT, Chaire défense et aerospatial, Université de Bordeaux; M. Bernard MAZETIER, Directeur Orange, ( sous réserve) France; .
    12H – 13H30 -> PAUSE-DÉJEUNER

    JEUDI 14 MARS APRES MIDI
    14H – 14H45 -> CONFÉRENCE
    Modérateur François PELLIGRINI (sous réserve)
    Conférencier Cédric VILLANI (Sous réserve)
    14H45-15H45 ATELIERS EN PARALLÈLE
    Atelier 1 : Approche épistémologique
    1. Helpris Estaswara, Andi F. Bakti, Anna Agustina, Umar Halim, Université de Jakarta Indonésie, IoT (Internet of Things) and Theorizing of IMC (Integrated Marketing Communications): A Teoretical Review.
    2. Pascal Catherine, Université Bordeaux Montaigne, France, L’adieu au corps ? Le techno corps : hybridations soma techniques et valeurs en questions. Nouvelles phénoménalités en connaissances et en engagements.
    3. Fernández Vicente Antonio, Universidad de Castilla-La Mancha, Espagne, El poder simbólico de los algoritmos: el individuo administrado por la inteligencia artificial.
    4. Herrera-Aguilar Miriam, Universidad Autónoma de Querétaro, Mexique, El concepto de cultura digital en un contexto internacional desigual.
    5. Abega Eloundou Martial Sylvain Marie, Université de Yaoundé Cameroun, Risques, Opportunités et pistes de développement de l’intelligence artificielle pour l’Afrique : cas des fabrication laboratories en Afrique au sud du Sahara.
    Atelier 2 : Robotique collaborative IA et enjeux économiques
    1.Béraud Philippe, IMT Atlantique, France, Intelligence artificielle et blockchain : la complémentarité technologique pour promouvoir l’innovation et le développement
    2. Debos Franck, Université de Toulon, France, Les chatbots : élément humanisant de la communication digitale des organisations ou vecteur d’optimisation des coûts ?
    3. Nsude, Ifeyinwa, Ebonyi State University, Nigeria, Communicating Needs for Robotics in A Developing Economy and National Development: A Case of Nigeria.
    4. Kahi Oulaï Honoré, Université de Bouaké, Côte d’Ivoire, Traçabilité connectée dans la gestion de la mobilité de flottes de vehicules : entre profitabilité et sécurité.
    Atelier 3 : Robotique, intelligence artificielle et éducation
    1. Deni Darmawan, Université de Bandung, Andi Faisal Bakti, Abdurahman Ginting, Université de Jakarta, Indonésie, The simple logic of artificial intelligence for Learning Process.

    JEUDI 14 MARS APRES MIDI
    2. Nayra Vacaflor, Université Bordeaux Montaigne, France, Mahdi Amri, Institut Supérieur de l’Information & de la Communication (ISIC), Rabat, Maroc, Feirouz Boudokhane-Lima, Université de Franche-Comté, France, Robotique éducative et apprentissage du code informatique : Etude exploratoire auprès d’organismes de formation.
    3. Abdallah May Hayssam Kotob, Université libanaise, Liban, Robotique éducative dans les pays en voie de développement : Etat des lieux et approche critique du rôle de l’intelligence artificielle dans le secteur public de l’éducation (L’exemple du Liban).
    4. Nguembi-Nguembi Damann Cherole, Fagadé Carole Natacha, Université Bordeaux Montaigne, France, Olaba Audace, Institut National des Sciences de Gestion, Libreville, Gabon, La science de la robotique dans le système éducatif béninois: cas des collèges et des lycées publics.
    5. Dango Adjoua Bernadette, Université Alassane Ouattara, Côte d’Ivoire, Intelligence artificielle et théories logiques de représentation formelle de connaissances.
    14H45 – 16H -> PAUSE CAFÉ
    16H-16H40 CONFÉRENCE
    Modérateur : Noble AKAM
    Conférencier Prof. Lazarre POAME, Chaire Unesco Bioéthique, Président de l’Université de Bouaké, Côte d’Ivoire
    16H40 – 18H -> TABLE RONDE POLITIQUES PUBLIQUES
    Modérateur Pierre OUEDRAOGO
    Intervenants :
    Mme Aurélie ADAM SOULE, Ministre de l’économie numérique et de la communication, Bénin; M. Antoine DARODES DE TAILLY (sous réserve)
    Directeur de l’Agence nationale du Numérique, France; M. Claude Isaac DE, Ministre de l’Economie Numérique et de la Poste, Côte d’Ivoire (Sous réserve), M. Léon Juste IBOMBO, Ministre des Postes et télécommunication, Congo, Mme Hadja Fatima OUATTARA, Ministre du Développement de l’économie numériqu et des Postes, Burkina Faso, M. Arouna Modibo TOURÉ, Ministre de l’Économie numérique et de la Communication, Mali.
    18H – 18H15 -> PRÉSENTATION DES PROTOTYPES
    Cyberdroïde, Chouette, Phyt’eau.
    19H30 – COCKTAIL DE BIENVENUE, MAIRIE DE BORDEAUX

    VENDREDI 15 MARS
    8H30 – 9H -> ACCUEIL
    9H – 10H20 -> ATELIERS EN PARALLÈLE
    Atelier 4 : Intelligence artificielle et éthique
    1. Saerens Patrick, IC-HEC, Belgique, Le droit des robots, un droit de l’homme en devenir ?
    2. Lombardo Evelyne, Kedge BS, France, Ethique et Intelligence Artificielle.
    3. Dolbeau Cécile, Université de Caen Normandie, Olivier Duris, IERHR, France, Des hommes & des robots : de la nécessité d’une charte éthique.
    4. Nsonsissa Auguste, Université Marien Ngouabi, Congo, L’Intelligence Artificielle face aux défis logico-philosophiques du développement de l’esprit humain.
    5. Ingrid Barbosa, Thamires Ribeiro de Mattos, University of Campinas, Brésil, Be Right Back: Humans, Artificial Intelligence and Dasein in Black Mirror.
    Atelier 5 : Intelligence artificielle et société
    1. Umaru Pate, Joseph Wilson Bayero, University Kano/University of Maidugur Nigéria, Technology for Peace Building in North East Nigeria: Harnessing Precision of Collaborative Robotics and Artificial Intelligence.
    2. Pale Titi, Université Bordeaux Montaigne, France, La robotique collaborative : un outil de développement prometteur face à la faiblesse des infrastructures stratégiques en Afrique.
    3. Onyema Malachy Wellspring, University Nigeria, Spatial Data analysis and Nigeria Broadcast media presentation of multimedia Contents.
    4. Medina-Aguilar Gabriel Alejandro, Universidad Iberoamericana, Mexique, Le passage Blade Runner. Comment le lien homme-machine relève de l’interaction sociale.
    5. Pokore Adèhè Essossimna, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France, La ville intelligente et la question de la participation citoyenne dans les collectivités publiques.

    VENDREDI 15 MARS
    Atelier 6 : Robotique collaborative, IA et enjeux économiques
    1. Compaore Alizeta, Université Ouaga, Burkina Faso, Les usagers des cartes bancaires électroniques comme mode d’adoption des technologies
    d’intelligence artificielle
    2. Sana Halizata, Université Ouaga I, Burkina Faso, Transhumance, communication et développement durable dans l’espace communal de Fada
    N’Gourma.
    3. Amessinou Kossi, Ministère du Plan, Bénin, Le drone dans nos champs en Afrique
    4. Osman, Youssef, Elon University, Nigéria, AI storytelling: the role of artificial intelligence in the emerging industry of digital entrepreneurship.
    5. Badau Horea Mihai, Université de Bucarest, Roumanie, L’apprentissage nonsupervise des algorithmes de l’intelligence artificielle limite ou encourage la créativité ?
    10H20 – 10H35 -> PAUSE-CAFÉ
    10H35 – 11H15 -> CONFÉRENCE
    Modérateur : Pr Annie LENOBLE-BART
    Conférencier : Jean-Louis ROY, Ancien secrétaire général de l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie
    11H15 – 12H30 -> TABLE RONDE : DEVELOPPEMENT INTELLIGENT DANS
    L’ESPACE FRANCOPHONE
    Modérateur : M. Luc MISSIDIMB AZI, Conseiller du Premier ministre du Congo
    Intervenants : M. Henri DJOMBO, Ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Congo; M. Jean-Bernard GRAMUNT, Responsable international pour l’Afrique, Ministère de l’économie numérique, France ; M. Lee HIBARD, Conseil de l’Europe ( sous réserve); M. Jérôme LAPLACE, Président de Cluster Robotics (sous réservce); M. Bernard UTHURRY, Vice-président en charge du développement économique et de l’économie numérique ( sous réserve).
    12H30 – 14H -> PAUSE-DÉJEUNER

    VENDREDI 15 MARS APRES-MIDI
    14H – 15H15 -> ATELIERS EN PARALLÈLE
    Atelier 7 : Robotique, intelligence artificielle et éducation
    1. Anne Lehmans, Université de Bordeaux, France, Mohamed Coulibaly, Université de Ségou, Mali, Vincent Liquète, Université de Bordeaux, France,
    Robotique éducative et constitution de communs de la connaissance dans les FabLabs : un enjeu f ondamental pour le développement.
    2. Gilbert Capo Chichi, Cerco, Bénin, Sabin Sonhaye, Université de Lomé, Togo, Pratiques pédagogiques africaines face aux usages des cobots : quelle
    passerelle pour leur implé mentation en Afrique ?
    3. Bras Ruiz, Ismene Ithaí, Unam, Mexique, Reflexiones para establecer un modelo de tutor inteligente para educación superior.
    4. Chevalier Morgane, École Polytechnique Fédérale de Lausanne, Suisse, L’usage des robots en classe, une expérience suisse.
    5. Ndongue Epangue Timothée, Université de Douala, Cameroun, L’utilisation de la biométrie comme instrument de contrôle des heures d’arrivée
    des enseignants dans les Instituts Privés de l’Enseignement Supérieur (IPES) de la ville de Douala
    6. García José Miguel, Facultad Latinoamericana de Ciencias Sociales, Uruguay, La Robótia Eduiatia iomo proieso de aprendizaje.
    7. Dia Diyé Seydina Moussa Ndiaye, Université Virtuelle du Sénégal, Sénégal, Conception d’agents virtuels intelligents pour le tutorat en ligne : le cas de l’UVS.
    Atelier 8 : In telligence artificielle et société
    1. Abdessalam Hijab, Hafida Boulekbache, Éric Henry, Université de Valenciennes, France, Approche d’aide à la surveillance des réseaux d’assainissement et à la protection de l’environnement dans la ville (Géo-Coopé raTIC).
    2. Blin Myriam Odile, Université de Rouen, Musique, intelligence artificielle et ineffable
    3. Cardona Felipe Cali, Colombia, From Migration to Collaboration: “Here and There”, an audiovisual Experiment Based on Social Media, Web and
    Mobile Technology.
    4. Graziano Teresa, University of Catania, Italie, Smart city, digital divide and socio-territorial polarization in Italy. A critical perspective.
    5. Onwubere Chidinma, National Open University of Nigeria, Osuji Henry O., Hydroceutical Research, Nigeria, Nigerian Youths’ Exposure To Geospatial Data And Artificial Intelligence Technologies: Cultivation Theory And Perception of Social Relations.

    VENDREDI 15 MARS APRES-MIDI
    Atelier 9 : Intelligence artificielle et éthique
    1. Bala Moussa Bia ye, Amadou Coulibaly, Khalifa Gaye, Université Assane Séck de Ziguinchor/Université de Strasbourg, France/Sénégal, Infra-SEN :
    plateforme informatique de télésurveillance en temps réel d’infrastructures et d’équipements distribués
    2. Carbonneau Alexandre, Centrale Paris, France, La neuro-augmentation estelle un horizon souhaitable ?
    3. Kuo Huang, Yang Yu, School of International Journalism and Communication, Chine, The Extension or Control of Human? A case study based on China Xinhua Zhiyun’s “Media Brain”.
    4. Castillo Giselle Escalante, Universidad Anáhuac, Mexique, L’intelligence informationnelle : du bio mimé tisme à l’humanisme numérique.
    5. Lapin Jim, France, La sauvegarde des libertés individuelles face à l’utilisation croissante de l’intelligence artificielle.
    15H15-15H55 -> CONFÉRENCE
    Modérateur : Etienne DAMOME
    Conférencier Prof. Jean Michel B ESNIER, Université Paris-Sorbonne
    15H55 – 16H05 -> PAUSE CAFÉ
    16H05-16H25 -> PRÉSENTATION DE PROTOTYPES Smartify, Pandaguide, Drone Africa
    16H25 – 17H05 -> CONFÉRENCE DE CLÔTURE
    Modérateur : Mohamadou DIALLO, Cio_Mag Conférencier Cheick Modibo DIARRA, ancien directeur de programme à la NASA, ancien Premier ministre, Président de Microsoft Afrique.
    17H05 – 17H30 -> CLÔTURE OFFICIELLE

  • COMITÉ D’ORGANISATION

    Céline Adout                                      Lynda Kaninda
    FETTLE, Grande Bretagne                    Université Bordeaux Montaigne
    Noble Akam                                       Alain Kiyindou
    Université Bordeaux Montaigne           Université Bordeaux Montaigne
    Rocio Amador-Bautista                Gilbert Capo Chichi
    Université autonome du Mexique         Université CERCO
    Kemly Camacho                               Annie Lenoble-Bart
    Université de Costa Rica                         Université Bordeaux Montaigne
    Etienne Damome                            Soufiane Rouissi
    Université Bordeaux Montaigne           Université Bordeaux Montaigne

     

    COMITÉ SCIENTIFIQUE

    Noble Akam – Université Bordeaux Montaigne                                          
    Rocio Amador-Bautista – Université autonome du Mexique               
    Kouméalo Anate – Université de Lomé                                                       
    Isabel Babo – Université Lusophone de Porto                                            
    Andi Faisal Bakti – Université de Pancasila                                               
    Serge Théophile Balima – Université de Ouagadougou                       
    Francis Barbey – UCAO                                                                                 
    Emanuelli Paulina Beatriz – Universidad Nacional de Córdoba        
    Philippe Bon Fils – Université de Toulon                                              
    Bertrand Cabedoche – Université de Grenoble                                
    Kemly Camacho – Université de Costa Rica                                               
    Alain Capo Chichi – CERCO                                                                         
    Lucie Rabaovololona Université d’Antananarivo                                   

    Stéphanie Cardoso  – Université Bordeaux Montaigne                          
    Bernard Claverie  – Université de Bordeaux                                          
    Etienne Damome – Université Bordeaux Montaigne                          
    Deni Darmawan – Université de Bandung                                               
    Jean-Chrétien Ekambo – IFASIC                                                               
    Raúl Fuentes-Navarro – Université de Guadalajara                             
    Tourya Guaaybess – Université de Loraine                                              
    Miriam Herrera-Aguilar – Université Autonoma de Querétaro

    Annie Lenoble-Bart Université Bordeaux Montaigne
    Vincent Liquète Université de Bordeaux
    Claude Lishou Université Cheikh Anto Diap
    Félix Makosso Université Marien Ngouabi
    Guardia Marcelo Université catholique bolivienne
    Théodora Miéré Université de Versailles
    Ibarzabal Jose Antonio Mingolarra Université du pays basque
    Jamal Eddine Naji Université de Rabat
    Levi Obonyo Daystar University
    Charles Okigbo North Dakota University
    Françoise Paquienséguy Université de Lyon
    Umaru Paté Bayero University
    Lucie Rabaovololona Université d’Antananarivo
    Carmen Rico de Sotelo Université du Québec à Montréal
    Soufiane Rouissi Université Bordeaux Montaigne
    Carmen Rodriguez Wanguemert Université de la Laguna
    Kim Sawchuck Concordia University
    Maria Santos Sainz Université Bordeaux Montaigne
    Daya Thussu Université de Westminster
    Philippe Viallon Université de Strasbourg
    Lise Vieira Université Bordeaux Montaigne

    Alain Kiyindou – Université Bordeaux Montaigne

ParAlain Kiyindou

Numéro 05

 
       
       
       
       
 
   
 
       

Le numérique et le développement des Suds

 NUMÉRO COORDONNÉ PAR

 Anne-Marie LAULAN

Numérique et développement

INTRODUCCIÓN / INTRODUCTION / INTRODUCTION

 

4 Anne – Marie LAULAN

Introduction

DOSSIER/ FEATURES

Jean-Paul LAFRANCE

L’Afrique et le développement par le numérique, un problème idéologique ?

África y el desarrollo mediante el sistema digital, ¿Un problema ideológico? Africa and development through digital, an ideological problem?

 

20 Alain BIENAYME

L’irruption du numérique au Sud : le cas de l’Afrique

La irrupción del sistema digital en el Sur: el caso de África Digital technology incursion in the South : African case

 

31 Bonaventure MVE-ONDO

Critique de la gouvernance numérique

Crítica de la gobernanza digital Criticism of digital governance

 

40 Destiny TCHEHOUALI

Politiques internationales de solidarité numérique en Afrique

Politiques internationales de solidarité numérique en Afrique African digital solidarity international policies

 

59 Myriam DONSIMONI

L’Afrique entre communautés traditionnelles et monde virtuel

África entre las comunidades tradicionales y el mundo virtual Africa between traditional communities and virtual world

 

73 Ghislaine AZEMARD, Matthieu QUINIOU

L’empire du réseau parallèle : le numérique en Chine

El imperio de la red paralela: el ámbito digital en China The empire of the parallel network: China’s digital platform

 

80 François BART, Michel LESOURD

Développement rural en Afrique tropicale et diffusion du numérique, une

approche géographique

Desarrollo rural en África tropical y la difusión del sistema digital, un enfoque geográfico Rural development in tropical Africa and digital diffusion, a geographical approach

 

96 Fathallah DAGHMI

Numérique et développement : des promesses de relance économique aux potentialités de changement sociopolitique au Maghreb

Sistema digital y desarrollo: promesas de reactivación económica ante las posibilidades de cambio sociopolítico en Magreb

Digital and development: from promises of economic upswing to potential socio-political changes in the Maghreb

 

              108 Didier OILLO

L’innovation en éducation, un enjeu majeur pour les pays francophones 

La innovación en la educación, un desafío importante para los países francófonos

Innovation in education system, a major challenge for french-speaking countries

 

116 Djamel TOUDERT

La connectivité en milieu scolaire mexicain

 La conectividad en el entorno escolar mexicano

Connectivity in the Mexican school system

 

127 Bruna Burkhardt Furlani, Marcia Marques, Marcelo Souza de Jesus

Communication networks: disaster in Paracatu de Baixo

Redes de comunicación: desastre en Paracatu de Baixo

Redes de comunicação: desastre em Paracatu de Baixo

 

136 Armando BARRIGUETE-MELENDEZ

L’expérience méxicaine « NutriNet Santé »

La Experiencia Mexicana “NutriNet Santé

The Mexican experience « NutriNet Santé »

 

146 Anne-Marie LAULAN

Conclusion : désacraliser le numérique

 Conlusión: desacralizar el sistema digital

Conclusion: de-emphasise the digital

NOTES DE LECTURE / REVIEW / Reseña

 

 

 

 

 

 

151 Venant ELOUNDOU ELOUNDOU

Langues et médias en Afrique noire francophone. Analyse (socio) linguistique et didactique, Louis Martin Onguene Essono, Connaissances et savoirs, col. Lettres et langues, Paris, 2017, 347 p.

Idiomas y medios de comunicación en el África negra francófona. Análisis (socio) lingüístico y didáctico, Louis Martin Onguene Essono, Connaissances et savoirs, col. Lettres et langues, Paris, 2017, 347 p.

Languages and media in French-speaking Black Africa. (Socio) linguistic and didactic analysis, Louis Martin Onguene Essono, Connaissances et savoirs, col. Lettres et langues, Paris, 2017, 347 p.

 

154 Idé HAMANI

Analyser la radio. Méthodes et pratiques, Fréderic Antoine (dir.), de Boeck superieur, 2016, 256 P.

Analiza la radio Métodos y prácticas, Fréderic Antoine (dir.), de Boeck superieur, 2016, 256 P.

Analyze the radio. Methods and practices, Fréderic Antoine (dir.), de Boeck superieur, 2016, 256 P.

Aller à la barre d’outils